Voilà un coin des Alpes qui m’a beaucoup fait rêver par le biais des images de certains photographes passés par là. L’endroit est particulièrement fréquenté, mais offre de très belles randos et surtout des paysages assez hors du commun.
Il est bien souvent compliqué d’organiser ses randos à cette période de l’année quand la météo est instable, mais cela a pu m’offrir quelques belles ambiances. La majorité des belles images que j’ai pu ramener ont été prises lors de 2 couchers de soleil aux lumières puissantes et variées.

chiffres-maurienne

Jour 1

Nous avons été mis au parfum directement en arrivant, avec une première structure orageuse à l’entrée du Parc National de la Vanoise.

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

Jour 2

Les premiers jours, il fallait miser sur les lumières matinales, car la météo se dégradait très vite dans la journée. De belles conditions pour découvrir le célèbre Plan du Lac et ses sommets environnants.

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

Jour 3

Après un rapide repérage la veille, nous sommes montés du côté des Lac du Mont Cenis pour profiter des lumières de fin de journée. Les ambiances étaient très variées et le coucher de soleil a offert quelques très belles couleurs. Une sortie très prolifique pendant laquelle j’ai pu commencer à shooter en fin d’après-midi, ce qui est assez rare à cette période de l’année !

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

Jour 4

Après une bonne rando dans le Parc de la Vanoise, on se décide à finir la journée à Plan du Lac. Le ciel chargé laissait présager de belles ambiances. Il s’est effectivement teinté de rouge, apportant une dimension particulière au lieu.

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

Jour 5

Ce jour là nous avons pris la direction de Bonneval sur Arc pour une randonnée de toute beauté jusqu’au lac glaciaire du Grand Méan. C’était particulièrement dépaysant, d’ailleurs j’avais prévu un bivouac là-haut, afin de bénéficier des meilleurs lumières sur le lieu. Malheureusement la météo s’est ensuite dégradée, ne nous permettant pas d’en profiter.

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

Jour 6

La météo instable rend l’organisation compliquée, j’ai quand même tenté un lever de soleil à Plan du Lac et j’ai eu raison. J’ai juste eu le temps de faire 2 photos avant que l’orage matinal ne s’approche. Sur le chemin du retour l’ambiance était apocalyptique, avec un ciel entièrement teinté d’un rouge très diffus, avant que ne se mettent à tomber des trombes d’eau.

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

Jour 7

Après un lever de soleil timide à Plan du Lac, une mer de nuages s’est formée dans la vallée de Termignon. J’ai ainsi pu réaliser quelques images au téléobjectif, afin d’isoler des détails de ce paysage vaporeux.

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

En fin de journée nous sommes retourné au Mont Cenis dans un brouillard persistant. Les montagnes ont finalement fait leur apparition avant le coucher de soleil, offrant encore une fois une atmosphère bien particulière au lieu.

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

maurienne-alpes-savoir-nicolas-rottiers-photographe-paysage-caen

 

Cette virée en Maurienne m’a permis d’aller chercher des images dans des environnements verdoyants, assez différentes de ce que j’ai pu ramener un an avant des Hautes-Alpes. Pour la photo je me suis principalement concentré sur 2 secteurs : Plan du Lac et le Mont Cenis, qui offrent tous les 2 des panoramas spectaculaires avec des montagnes esthétiques quasiment à 360 degrés. J’ai aussi pu faire quelques très belles randos qui m’ont fait découvrir d’autres types de paysages auxquels je ne m’attendais pas.